Publié par : analieweb | mai 11, 2009

Mais où en sont les blogs de bibliothèques ?

blogxgorceAu vu du nombre croissant des blogs de bibliothèques, de nombreuses présentations et articles tentent depuis quelques temps de faire le point sur ce grandissant phénomène propre à l’ère de la bibliothèque 2.0. Quels en sont les résultats ?

Quel succès ?

D’après les commentaires de nombreux biblioblogueurs, il apparait que la question est-ce vraiment utile ? soit dépassée. En effet l’utilité de ce type d’outil du web 2.0 a déjà commencé à faire ses preuves dans plusieurs établissements, à la fois comme complément d’un OPAC et dans le but de refaire de la bibliothèque un lieu central d’échange et de réunion pour une communauté.

Dans sa présentation Les blogs de bibliothèque pour l’ABF Auvergne lors de la journée d’étude du 17 octobre 2008, Lionel Dujol nous rappelle qu’il existe déjà plus de 80 blogs de bibliothèques territoriales et 20 blogs de bibliothèques d’Etat, utilisant cette application comme un nouveau service à l’usager et comme nouvel outil de séduction. La biblioblogosphère francophone se montre en effet particulièrement riche, tout à la fois entre les blogs de bibliothèques (Touti frouti), les blogs de lecteurs et les blogs de bibliothécaires (Biblioblogs).

Quels usages ?

Les usages du blog peuvent être envisagés  en complément et dans la  continuité des missions traditionnelles de la bibliothèque. C’est un outil qui possède plusieurs facettes :

  • un outil de médiation, de promotion et de diffusion. En fait, l’outil idéal pour faire passer l’info et prévenir des actualités d’une bibliothèque ou d’une commune (animations, expositions, formations…).
  • un outil de participation pour l’usager afin de l’impliquer dans la vie de sa bibliothèque. En faire un lieu de débats et d’échanges (critiques et avis des lecteurs, partage d’expériences et de ressources numériques…).
  • un outil à usage interne, de veille, de management et de formation pour l’équipe.

Quel blog ?

Le plus dur se révèle être souvent de déterminer quel type de blog on veut réaliser. En effet la création de cet outil passe nécessairement par un phase de réflexion qui doit définir plusieurs points, tels les objectifs du blog, le public ciblé ou encore les fonctionnalités et l’évolution future du site. Les blogs peuvent donc être de natures diverses dont voilà quelques possibilités :

  • généralistes : sur la vie de l’établissement, pouvant même parfois remplacer le site internet pour une petite commune.
  • thématiques : ils peuvent traiter  d’un sujet particulier, cher à une catégorie d’usager (livres, mangas, musique,…)
  • spécialisés : en proposant des sélections d’informations ciblées (vie professionnelle, vie quotidienne,…) en y intégrant des liens, des adresses ou des outils pratiques.

Quel impact ?

Sur les bibliothécairesLionel Dujol nous rappelle sur son blog la réalité de l’impact de ce nouvel outil sur le travail d’un bibliothécaire.

Sur le public : Le public répond-il vraiment à l’appel ? En effet, en terme de fréquentation, le public des blogs ne représente qu’une très petite minorité par rapport à celui de la bibliothèque. Il se peut que cela soit dû à une surestimation de la capacité des usagers de bibliothèque à connaître et maîtriser ces nouvelles pratiques du Web 2.0 ou encore à un double emploi de certains blogs par rapport à un site ou un catalogue.

Ce sujet est approfondi par l’article de Silvère Mercier, Les paradoxes  des blogs de bibliothèque, dans la revue de l’ADBS Documentalistes Sciences de l’information, à l’occasion du dossier autour du web 2.0 dans le numéro de mars 2009.

Sur le fonctionnement de la bibliothèque : Il ressort de ces applications du web 2.0 de nouvelles tendances et de nouvelles réflexions :

  • La publication de  ressources électroniques par les usagers (manuscrits, photos,musique,…) soulève la question de la sélection et de la conservation de ce type de document.
  • La pratique des tags dans les blogs entraine une remise en question de l’indexation (doit-elle s’adapter à cette indexation matière grand public ou doit-elle rester strictement professionnelle ?).
  • Si trop de choses sont accessibles via le Web, cela n’influencera t-il pas la fréquentation des établissements ?
  • Un blog peut-il remplacer un portail ou un site internet ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :