Publié par : gabiweb | mai 10, 2009

Des lieux du Web 2.0

Plateforme est un mot régulièrement employé pour parler des endroits Web 2.0 : Facebook, blogs, OPAC, ont tous une interface publique et commune à tous les utilisateurs, et une page d’administration pour chaque utilisateur.

  • La bibliothèque prend donc son pied sur la Toile :

–         Sur les sites des bibliothèques, les commentaires remplacent – ou complètent – les commentaires auparavant laissés sur les tables par les bibliothécaires.

Plus d’espace, et même un espace dédié à cela, sur la Toile, alors qu’un tel espace chargerait le lieu physique de la bibliothèque (et ne serait pas aussi accessible : penser à l’option « recherche », qui permet de naviguer sans lire l’intégralité d’une critique).

Exemple : la Bibliothèque de Toulouse.

–         Facebook : on en parle, on en reparle, Facebook est un outil des bibliothèques, mais aussi un lieu. Lieu propre à la bibliothèque comme le site, mais lieu complétant le site, qui reste somme toute un site, avec tout le côté formel que cela implique.

Exemple : les bibliothèques de l’agglomération troyenne.

–         Les blogs sont un lieu d’échange : chacun, même extérieur à la ville ou au pays de la bibliothèque, peut y participer, et en cela le blog est un lieu à part entière, qui complète la bibliothèque physique en l’ouvrant.

Un blog particulièrement complet : celui de la bibliothèque de l’IUT Paris-Descartes, véritable agrégateur de ressources, si l’on peut dire : bibliothèques numériques, ressources en ligne, catalogue des ressources physiques de la bibliothèque, tout est fait pour une information optimale, et sur un blog, donc avec la possibilité pour les internautes de commenter.

  • A la bibliothèque, des lieux « Web 2.0 »?

La Médiathèque de la Cité de la musique reflète sur son site les activités déjà possibles sur place, activités d’échange et de mise en relation des documents.

Sur place, petites annonces dynamiques, écoute et lecture simultanées, rencontres.

Sur le site, annonces, réservation de lieux, accès aux ressources.

Mais la médiathèque de la Cité de la Musique est avant tout un lieu web 2.0 : sur place, Internet, pour lire, agir, écouter, et réagir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :